GSMA : Des technologies mobiles permettent d'énormes réductions des émissions de carbone en réponse à une urgence climatique

MADRID–(BUSINESS WIRE)–L’utilisation de la technologie mobile a permis une réduction globale des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’environ 2 135 millions de tonnes de CO2e l’an dernier, selon une nouvelle étude mandatée par la GSMA – une quantité proche du total des émissions annuelles de la Russie1. Les réductions d’émissions ont été presque dix fois supérieures à l’empreinte carbone mondiale de l’industrie mobile elle-même.2.

Le nouveau rapport de la GSMA, produit en collaboration avec le Carbon Trust, un spécialiste indépendant du développement durable, a été présenté à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de 2019 (COP25) qui s’est tenue à Madrid ce mois-ci. Il en ressort que la majorité des émissions évitées grâce aux technologies mobiles sont le résultat de réductions significatives de la consommation d’énergie et de carburant. En 2018, les technologies mobiles telles que le Machine-to-Machine (M2M) et l’Internet des Objets (IdO) ont permis de réduire de 1,44 milliard de MWh la consommation d’énergie et d’économiser 521 milliards de litres de carburant dans le monde.

” L’écosystème mobile a permis d’économiser suffisamment d’électricité et de gaz l’an dernier pour alimenter plus de 70 millions de foyers pendant une année entière aux États-Unis. En outre, du carburant correspondant à la consommation des 32,5 millions de voitures immatriculées au Royaume-Uni pendant 19 ans a été économisé, ” a déclaré Mats Granryd, directeur général de la GSMA. ” Cette étude souligne comment les technologies mobiles et intelligentes favorisent une croissance économique durable tout en permettant d’éviter les émissions dans de multiples secteurs industriels. Ces technologies seront cruciales pour que le monde atteigne ses objectifs nets zéro. ”

” Le changement climatique exige un effort collectif de la part des gouvernements, des entreprises et de la société civile si nous voulons réussir à limiter l’augmentation de la température mondiale à 1,5 degré près, ” a déclaré Tom Delay, PDG du Carbon Trust. ” Cette analyse montre le rôle positif que la technologie mobile joue dans l’évolution d’autres secteurs et est un excellent exemple de ce qui peut être fait. ”

Le Carbon Trust a examiné 14 marchés à travers le monde3 pour établir un échantillon représentatif de l'” effet d’activation ” de la capacité du secteur mobile à réduire ses émissions. Les résultats indiquent une répartition égale entre l’effet d’activation des technologies M2M/IdO et celles qui sont rendues possibles par des changements de comportement liés à l’utilisation personnelle des smartphones.

La majorité des émissions ainsi évitées grâce aux technologies M2M concernent principalement les bâtiments, les transports, l’industrie manufacturière et le secteur de l’énergie – secteurs qui représentent une grande partie des émissions mondiales de GES. Par exemple, les réductions réalisées dans les bâtiments sont le résultat de technologies qui améliorent l’efficacité énergétique, comme les systèmes de gestion des bâtiments et les compteurs intelligents. Dans le secteur des transports, l’utilisation de la télématique peut améliorer l’optimisation des itinéraires et le rendement énergétique des véhicules.

Parallèlement, l’utilisation des smartphones personnels permet de réduire les émissions grâce à des comportements encourageants tels que la réduction des déplacements, l’utilisation accrue des transports publics, le contrôle à distance du chauffage domestique et les achats en ligne.

Le rapport présente une analyse de haut niveau de six catégories de mécanismes d’activation, ainsi que des études de cas. La plus grande catégorie d’émissions évitées est celle des ” modes de vie, de travail et de santé intelligents ” (39 % du total des émissions évitées en 2018), suivie de ” Transports et villes intelligents ” (30 %), ” Fabrication intelligente ” (11 %), ” Bâtiments intelligents ” (10 %), ” Énergie intelligente ” (7 %) et ” Agriculture intelligente ” (3 %).

Le rapport ‘The Enablement Effect: The impact of mobile communications technologies on carbon emission reductions’ (L’effet d’activation : L’impact des technologies des communications mobiles sur la réduction des émissions de carbone) est produit par la GSMA et le Carbon Trust. Le rapport fournit une ventilation des résultats et des hypothèses utilisées dans les calculs, y compris une méthodologie complète.

Cliquez ici pour télécharger

Mobiliser l’industrie sur l’action climatique

Un grand nombre des plus grands groupes d’opérateurs de téléphonie mobile du monde ont accepté de commencer à divulguer leurs impacts sur le climat dans le cadre d’une nouvelle initiative majeure menée par la GSMA en vue de développer un plan d’action climatique du secteur mobile conformément à l’Accord de Paris4. Les déclarations constituent la première phase d’une feuille de route pour l’action climatique à l’échelle de l’industrie.

La GSMA travaille avec les opérateurs participants et s’associe à la communauté internationale, aux experts climatiques et aux organisations tierces pour faire progresser l’industrie, établir les meilleures pratiques et soutenir la publication et la fixation d’objectifs. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la démarche de l’industrie visant à soutenir la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU, en particulier l’ODD nº 13 sur l’action climatique. Veuillez visiter www.gsma.com/climate pour en savoir plus.

-FIN-

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs mobiles du monde entier, englobant plus de 750 opérateurs et 400 entreprises du grand écosystème mobile et comprenant des fabricants de combinés et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs de matériel et des sociétés Internet, ainsi que des organisations de secteurs industriels adjacents. La GSMA organise également les événements MWC, très importants dans le secteur, qui sont organisés chaque année à Barcelone, Los Angeles et Shangaï, ainsi que la série de conférences régionales Mobile 360.

Pour en savoir plus sur la GSMA, rendez-vous sur www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.


1 OCDE, Émissions de gaz à effet de serre, https://stats.oecd.org/Index.aspx?DataSetCode=AIR_GHG#
2 Les émissions annuelles mondiales du secteur mobile sont estimées à environ 220 millions de tonnes de CO2e

3 Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Brésil, Chine, Corée du Sud, Égypte, Espagne, États-Unis, France, Inde, Kenya, Mexique et Royaume-Uni.

4 https://www.gsma.com/newsroom/press-release/worlds-leading-mobile-operators-to-disclose-climate-impacts-as-part-of-new-gsma-led-climate-action-roadmap/

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Read on The Source